Continuer à lire…

[REVUE DE PRESSE] Cendres de Didier Bazy par Matthieu Gosztola

Merci à Matthieu Gosztola pour cette chronique que vous pouvez retrouver sur sitaudis.fr ! Bachelard a rêvé le feu, dans La Psychanalyse du feu (notamment) : « Le feu est pour l’homme qui le contemple un exemple de prompt devenir et un exemple de devenir circonstancié. Moins monotone et moins abstrait que l’eau qui coule, plus prompt même à croître et à changer que l’oiseau au nid surveillé chaque jour dans le buisson, le feu suggère le désir de…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

[REVUE DE PRESSE] Notre désir de tendresse est infini : un texte pensé comme un album (par Lau_se_livre)

Chronique découverte avec beaucoup de plaisir sur Instagram chez @lau_se_livre, merci beaucoup ! L'appel d'un livre, vous connaissez ? J'ai acheté celui-là le 20 septembre 2018, dans une petite librairie parisienne dont j'ai oublié le nom mais où j'étais pour entendre parler du premier roman de Marie-Fleur Albecker. Flânerie livresque oblige, je cherche et je trouve. Je feuillette celui-là, il brasse quelque chose de familier et je le referme aussitôt avec cette sensation qu'il me…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

[NOUVEAUTÉ] Nouvelles de la ferraille et du vent, de Hédi Cherchour

Aujourd'hui, on publie quelque chose d'assez unique et on a besoin de vous. On met les pieds ailleurs. Mais un ailleurs assez radical, viscéral même, qui n'est pas seulement un lieu dans l'espace (la vie dans les cités dans le Sud de la France), ni un moment dans le temps (les années 80) mais un ailleurs qu'on pourrait tout simplement appeler poésie, en réalité. Nous sommes pourtant, avec ces Nouvelles de la ferraille et du vent, dès le titre, dans…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

Carnet de bord 2019, semaine 15

publie.net, le feuilleton, à retrouver chaque semaine, par GV. lundi Il va falloir mieux calibrer ce Carnet de bord. La première semaine fera office de prototype (c'est sans doute un peu long). Inutile de viser l'exhaustivité : c'est un travail de longue haleine et certaines choses reviendront d'elles-mêmes. J'ignore quels seront les retours. Il me semble qu'il y a une vraie curiosité sur les rouages de l'édition, doublée d'une sorte de tabou de ce qui…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

Carnet de bord 2019, Semaine 14

publie.net, le feuilleton, à retrouver chaque semaine, par GV. lundi L'idée du carnet de bord est venue assez naturellement en réalité. Le truc, c'était de se réapproprier notre propre site. Comment en est-on venu à se dire qu'on n'était plus réellement chez nous sur notre site ? Bon, ce n'est pas exactement cela, mais il faut remettre les choses en perspective. Depuis plusieurs années maintenant, nous procédons régulièrement à des travaux importants ici : il…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

Lettre d'info d'avril 2019

    Lettre d'information (?) d'avril Cher.e.s ami.e.s ? Est-ce normal de se poser autant de questions ? Je veux dire, est-ce que ça nous fait avancer, ou au contraire tourner en rond ? Est-ce que douter nous rend meilleurs ? Vis à vis de notre travail au quotidien et de nos livres, bien sûr, mais aussi, plus important peut-être, vis à vis d'autrui et de soi ? Ne serait-il pas utile, nécessaire même, de…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

[REVUE DE PRESSE] Entretien entre Antonin Crenn et Velimir Mladenović à retrouver dans la Nouvelle Quinzaine littéraire

Antonin Crenn est à l'honneur dans le dernier numéro de la Nouvelle quinzaine littéraire. Merci à Velimir Mladenović ainsi qu'à la rédaction de la Quinzaine qui nous ont autorisés à en reproduire un extrait sur notre site. Le reste de l'interview est à retrouver dans La Nouvelle quinzaine littéraire, en kiosque ou sur le web. Velimir Mladenović : Dans L’Épaisseur du trait, vous avez réenchanté ce thème du passage à l’âge adulte, à travers le personnage nommé Alexandre. Pourriez-vous évoquer ce qui…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

[NOUVEAUTÉ] Poèmes nouveaux : partie II, de Rainer Maria Rilke, traduction de Lionel-Édouard Martin — édition bilingue

Après un premier tome il y a quelques mois, et en attendant les Sonnets à Orphée prévus pour l'automne prochain, nous poursuivons notre exploration des Poèmes nouveaux de Rilke avec ce second tome, toujours dans une édition bilingue soignée, le tout dans une nouvelle traduction de Lionel-Édouard Martin. Extrait de la préface au tome 1, par Lionel-Édouard Martin Quand Rilke compose ses Poèmes nouveaux, au tout début du XXe siècle, il approche de la trentaine, et s’il…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

[NOUVEAUTÉ] Les Bandits tragiques, de Victor Méric, suivi d'Adieu Cayenne, d'Albert Londres

Un roman-feuilleton fait avec de la vie et du sang, encore chaud de toute la douleur humaine. Nous continuons notre cycle de passages au format papier de certains titres de notre catalogue, et cette fois-ci, pour faire bonne mesure, nous en associons même deux ! Après la publication de L'Amour à Paris, Mémoires d'un chef de la Sûreté pendant la Belle Époque, de Marie-François Goron, attaquons-nous désormais à ces figures criminelles du siècle dernier qui…

Continuer la lecture
Continuer à lire…

Souscription Poèmes nouveaux de Rilke, nouvelle traduction Lionel-Édouard Martin

La parution du deuxième volume des Poèmes nouveaux de Rainer Maria Rilke approche à grands pas et nous vous offrons la possibilité d'acheter les deux volumes pour trente euros, dans une nouvelle traduction de Lionel-Édouard Martin, qui n'en est pas à son coup d'essai, et en édition bilingue, version numérique incluse. Lisez ce qu'en a dit Pascal Adam, lors de la publication du premier volume : J’aime beaucoup lire Rilke, la poésie de Rilke. Une…

Continuer la lecture