Meydan | La Place

Voici le seul résultat

Lieu de rencontre, de révolte, de réunion, de découverte, de partage d’idées. <em>Meydan</em>, en turc, signifie la place. Selon le contexte, <em>Meydan</em> est aussi le temps ou l’opportunité. À l’époque ottomane, elle est le centre d’un <em>orta oyunu</em>, théâtre de rue, chez les soufis, c’est la place des <em>ayin</em>, les liturgies. Ses origines remontent à l’arabe <em>Maydãn</em>, large espace ouvert, et à la langue pehlevi (ou moyen-perse) <em>Mayān</em>, le centre, l’espace visible.
La collection <em>Meydan | La Place</em> tente de rassembler des textes contemporains de Turquie moins ou peu connus en français, proposant des nouvelles voix, des thèmes inattendus, des perspectives sur le monde et la condition humaine, par des auteurs jeunes et moins jeunes, certains de renommée internationale, d’autres non, sur des thèmes parfois traitant de la Turquie, parfois pas du tout, à travers des romans, des nouvelles, de la poésie et des essais qui explorent les possibilités et les limites de la langue, des mots, de l’invention.
 
<em>Cette collection est dirigée par Canan Marasligil.</em>