La lettre d'info de janvier 2019 11 janvier 2019 – Publié dans : La lettre d'info – Mots-clé :

 

 

Lettre d'information
de janvier

Cher.e.s ami.e.s,

On en arrive au point où, dans l'année (ou alors, qui sait, dans une vie ?), on en serait à se souhaiter tout un tas de choses. C'est un air connu. Mais au-delà des simples convenances se souhaiter quoi, au fond ? Quelques pistes nous viennent à l'esprit...

Des voix pour se comprendre. Des plans sur la comète. Des cartes, des territoires (à explorer, à deviner, à retrouver, réinventer peut-être). Des eaux pour se baigner plusieurs fois dans le même fleuve. Des Rubicon à franchir (seul ou accompagné). Des villes lumières. Des Alger célestes. Le rythme des saisons. Des phares qui vous appellent de leurs vœux. Des gares que l'on traverse (et inversement). Des ruines d'ailleurs. Des lueurs dans la nuit. Des industries bizarres. Des corps à découvrir, en soi comme en dehors. Des étreintes. Des moments de chaleur. Des statues qui nous ressemblent. Des souvenirs et des apparitions. Des festivals de poésie seconde. Des dunes de sable. Des regards qui se croisent. Des sentiments partagés. Des esquifs. Des pupilles qui se contractent au contact d'un premier rai de lumière. Des ombilics, des limbes. Des contes et des nouvelles. Des émerveillements neufs. L'épaule de quelqu'un. Des trains à regarder passer. Des souvenirs qu'on se plait à revoir. Des pierres d'achoppement. Des entre-deux. Des interstices. Des points de ralliement.

Si tout cela, vous souhaitez le vivre avec nous une belle année de plus, si vous vous moquez bien de votre taux de sérotonine et si vous perdre dans l'inconnu fait partie de vos rêves les plus fous, nous sommes là pour continuer ce bout de chemin ensemble. Ensemble, pour commencer, dans L'épaisseur du trait, roman coup de cœur de ce début d'année et qui a su donner le rythme, le pouls, le tempo des quelques lignes que vous venez de lire. Pour poursuivre l'aventure, rien de plus simple : il suffit de se lancer. De lire. Et de le dire autour de soi.

Meilleurs vœux à toutes et tous pour cette nouvelle année qui nous emportera, elle aussi, on l'espère, loin,

L'équipe publie.net

En janvier & février

 

La vie dans ses plans, Paris en ses pliures ; le roman et ses représentations. L’épaisseur du trait nous plonge dans une introspection pleine de miroir, comme en quête de perspective, de cette dimension manquante où pourrait se comprendre le passage à l’âge adulte. Au creux d’une langue limpide, d’une patine presque intemporelle, Antonin Crenn écrit un roman léger, profond comme les interstices ouverts par cette lente découverte d’un espace à soi qui nous est conté.
— Extrait de la chronique du 3 janvier 2019 à retrouver sur La Viduité








Toujours disponibles









Lisez tout, abonnez-vous !

Vous êtes actuellement 55 à nous suivre sur l'ensemble de nos publications via l'abonnement numérique et nous vous en remercions ! Sans vous, nous ne serions pas allés très loin et 55 c'est beaucoup pour nous aider au quotidien. Mais ce n'est pas assez pour nous permettre d'atteindre l'équilibre à plus ou moins brève échéance. Et si, d'ici à la fin de cette année, nous parvenions à doubler notre nombre d'abonné.e.s ? C'est le défi que l'on se lance. Et à vous également !



Libraires, nos conditions évoluent 

Depuis le 1er janvier, nos conditions ont changé : désormais, les retours sont autorisés sur nos parutions papier parues depuis 2018 (et les prochaines). Nous contacter (libraire@publie.net) pour plus de précisions, n'hésitez pas également à nous demander des livres en service de presse !

L'épaisseur du trait en vidéo

 

D'autres vidéos de présentation du livre sont à retrouver sur notre site.

Agenda



  • Le jeudi 17 janvier à la librairie Les mots à la Bouche (Paris 4e), rencontre avec Antonin Crenn pour le lancement de son roman L'épaisseur du trait.
  • Le vendredi 18 janvier, à partir de 20h30 à Toulouse, Claire Dutrait vous convie à une lecture-performance avec vidéos et musique de Aujourd'hui Eurydice . Soirée sur invitation uniquement, contacter au préalable c.dutrait[at]urbain-trop-urbain.fr pour réservation.





  • Du 24 au 27 janvier, mini-festival de poésie-performance organisé au Six Elzévir (Paris 4e) par Philippe Aigrain et Mathilde Roux, auquel participent plusieurs auteurs et auteures publie.net. Programme complet à consulter ici.

Revue de presse

L'épaisseur du trait

Au creux d’une langue limpide, d’une patine presque intemporelle, Antonin Crenn écrit un roman léger, profond comme les interstices ouvert par cette lente découverte d’un espace à soi qui nous est conté.

La viduité

Cor

Prenez la peine de lire Lionel Edouard Martin vous ne serez pas déçus.

E-littérature

Lionel-Édouard Martin (...) excelle dans l’art de donner un peu de lumière à ceux qui ont toujours vécu dans l’ombre.

Jacques Josse, remue.net

Cabane d'hiver

C'est un livre qui vous fait sentir la fumée une fois terminée.

La dépêche du Midi

Al Teatro

Un roman captivant et original.

Mes chroniques littéraires

Légendes

Extraits du livre à retrouver sur Paumée et Jardin d'ombres

Entretien avec Guillaume Vissac

À retrouver sur Bookalicious

En mémoire d'Éric Groleau

C'était il y a quelques semaines, le concert du trio parl# au Petit Théâtre de la Gare d'Argelès-Gazost concluait les festivités des dix ans des Éditions publie.net littérature{s} et Éric Groleau faisait chanter la batterie. La photo est floue mais pas le souvenir, l'amitié aux premiers échanges et ceux qui devaient suivre. On pense à son fils et à sa fille, à tous ses proches, à Fred et Dani et à toutes celles et ceux qui l'aimaient.

(Philippe et toute l'équipe publie.net)